La technique alexander

La technique F. M. Alexander permet d’apprendre à rétablir soi-même un équilibre postural sain nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme.

Qu’est-ce-que la technique alexander ?

La technique alexander

Avec l’aide d’un professeur, la personne apprend à prévenir certaines habitudes qui perturbent son équilibre postural sans qu’elle en soit consciente.

Il s’agit par exemple du raccourcissement chronique du cou, des lombaires, du rétrécissement de la cage thoracique, etc.

Son origine
La technique F. M. Alexander tire son nom de Frederick Matthias Alexander, acteur australien qui a commencé à formuler ses principes entre 1890 et 1900
Fonctionnement de la technique
En comprimant l’organisme, ces habitudes altèrent son fonctionnement général (respiration, digestion, circulation, etc.), diminuent l’efficacité, entravent les mouvements, créent de la fatigue et peuvent avoir des conséquences lourdes à plus ou moins long terme sur la santé (lombalgies, cervicalgies par exemple).

La technique Alexander est une méthode d’éducation et ne s’apparente pas à une technique de relaxation ou une forme d’exercice.

Pour qui ?

Dans des domaines de hautes exigences psycho-corporelles, les artistes se voient confrontés à toutes sortes d’ennuis dus aux tensions et habitudes engendrées par leurs activités. 

La technique Alexander est donc proposée aux personnes ayant une activité qui transmet parfois de mauvaises habitudes de la position du corps.

Déroulement de la séance

L’apprentissage dont il est question exige de défaire des habitudes bien ancrées, ce qui veut dire que : l’élève doit obligatoirement être actif durant le processus; le processus doit être suivi pendant un certain temps pour que les nouveaux apprentissages deviennent réflexes.

Généralement, l’enseignement se fait individuellement. On suggère de prévoir une rencontre par semaine, durant 20 à 30 semaines, après quoi la plupart des gens peuvent poursuivre l’apprentissage d’eux-mêmes et appliquer les nouveaux principes dans leurs activités habituelles.

Une leçon dure de 60 à 80 minutes. L’enseignant intervient par des instructions verbales et par le toucher (léger).

Les mouvements réappris sont d’abord de nature courante : marcher, s’asseoir, se mettre debout, respirer…

Au besoin, la leçon est adaptée à des situations ou des mouvements plus spécifiques : jouer d’un instrument, manipuler un outil ou un accessoire de sport, dactylographier, etc. Certains praticiens offrent parfois des ateliers de week-end, qui servent surtout d’initiation à la technique.

les études

Les résultats d’études dans le cadre d’une TECHNIQUE ALEXANDER :

  • Contribue au soulagement des symptômes de la lombalgie chronique.
  • Améliore la qualité de vie des patients atteints de la maladie de Parkinson.
  • Augmente la capacité respiratoire.
  • Améliore le sens de l’équilibre.

les reportages

Une introduction à la technique FM Alexander

"Restes dans ton dos" Alexander Technique